Lucciole

Éditions [exemplaires uniques] et tirages photographiques
Formes variables
2021 —


« En 1941, Pier Paolo Pasolini envoyait une lettre à son ami Franco dans laquelle il lui raconte l’apparition des lucciole dans une nuit sans lune à Bologne, lui évoquant certaines présences féminines dans l’ombre, l’amitié et l’amour, mais aussi, et bien plus, un appel, une irradiation des corps, des désirs et des joies, une lueur d’innocence durant des temps si troubles. Il déplorera leur disparition trente ans plus tard, comme métaphore des cultures populaires submergées par les lumières du néo-fascisme qui ne permettent plus de voir les signes qui nous sont adressés depuis l’obscurité. »

Extrait du texte Chì tù fermi à u locu


Fornu
    Tirage argentique, 30x40cm, encadré


Paradisu
    9 pages, 32 x 70 cm, impression laser, mai 2023



Lagramanti
    Tirages C-Print velvet, 136 x 110 cm

St Lucie-de-Tallano-5k.Solenzara-63k
    Tirage jet d’encre, 60x80cm
Sant’Antoniu di Paduva [Palaghjolu]
    Tirage argentique, 30x40cm, encadré


Mandraca
  Tirage argentique, 30x40cm, encadré


Ch’è tù fermi secca
144 pages, 22 x 26 cm, impression laser et jet d’encre, Mars 2022


Ranfia di strega
    Tirage argentique, 30x40cm, encadré


Fonds du projet

Sélection
Depuis 2021


Une partie des images qui intègrent le projet, recueillies depuis le village de Granaccia jusqu’à Bunifaziu, en passant par Tallà et Pruprià. Si elles ne sont pas toutes vouées à la monstration, elles tracent les différents chemins empruntés pour arriver jusqu’à elles, témoignages  en filigranes à côté de celles exposées à la lumière blanche de la salle.